Vis ma vie de volontaire !

Apres avoir été nomade pendant plus d’un mois, nous nous construisons rapidement, et avec joie, une petite routine quotidienne à Tierra Alegre. On décalle nos horaires pour vivre au rythme du soleil -ce qui est bien plus pratique quand on n’a pas l’électricité!-

Du lundi au samedi, nous travaillons de 6h30 à 11h30, pour éviter les heures chaudes. Le petit dej’ et le repas du midi se passent « en famille » ; alors que les après-midi sont libres. Nous disposons ainsi de pas mal de temps libre pour expérimenter le « prendre son temps » 😉 pour lire, bricoler, se promener, discuter et commencer à cuisiner pour le soir. Car bien que des centaines de lucioles virevoltent autour de nous chaque soir, il fait vite noir. C’est un bonheur pour nos muscles de se coucher entre 20h et 21h!

Les tâches que nous effectuons avec Libre sont nombreuses et variées. Nous avons par exemple préparé des buttes en « lit » pour les plantations. On creuse, on affine la terre, on fertilise en apportant du Bokashi (mmmh, doux fumet qui te reste sous les ongles!), on pose le système de goutte à goutte, parfois on « bâche » certaines buttes (où les heures accroupis t’aident à developper des techniques incroyables pour limiter tes mouvements…et donc tes courbatures!). Nous avons aussi semé (maïs, arachides, roquette), transplanté (basilique, poivrons, laitues), récolté (fèves)…

Entre temps, le travail se portait sur de la construction : poser la bache plastique de la dernière serre,  construire et installer la pépinière d’arbustes, clôturer les parcelles…

Grace aux nombreux camps scouts que nous avons chacun vécus, nous nous habituons parfaitement à la vie « sauvage », (vivre dehors en somme)! Travailler, cuisiner, se laver, faire ses besoins, dormir (sous tente, ok)… ça devient naturel.

Après une semaine, tu ne te soucies plus de mettre 35 minutes pour te faire un café (temps de recherche de bois -sec- compris!). Mais tu apprécies tellement des choses si insignifiante jusqu’alors, comme :

LA douche. Elle consiste -en majeur partie- à enlever le bon kilo de terre que tu as accumulé en 5 heures de travail matinal, avec seulement une bassine; une tasse et 3 litres d’eau puisés à 300 mètres de là. Certains jours, rien que pour le plaisir, tu te fait chauffer jusqu’à 5 litres d’eau chaude… Un délice équivalant à un bain!!

LA lessive. Tous les 2 jours et à la main, mais avec une brosse (sur la planche à découper de la cuisine)!! Whaou, tellement efficace que tu en oublierais presque l’existence des machines à laver (presque). La goutte d’huile essentielle de lavande est la cerise sur le gateau, qui transforme ce temps de lavage (à l’eau marron claire du plan d’eau d’à côté!).

L’orange. Tu te rends compte qu’il n’existe rien de meilleur qu’une orange, quand à 9h30, tu n’en peux déjà plus. Elle devient un véritable oasis (si, si, à elle toute seule) avant de repartir pour les 2h de labeur les plus chaudes.


Quelques petites déceptions pointent tout de même parfois. Quand tu te rends compte que non, ça « durci » pas si vite. Malgré toute la douleur que tu ressens le matin en te levant, tes muscles ne se développent pas en une semaine… ton corps ne perd pas si vite son…mouelleux. Va falloir persister encore un peu.
Ou quand ton bronzage s’efface au moment de la douche…

De nouvelles fiertés poussent aussi en toi :

-Comme les 300 pieds de basilique plantés sous le cagnard à 4 pattes en seulement quelques heures.

-Comme les 10 kilomètres à pied, parcourus le jeudi en fin d’après midi, pour aller à la « feria », autant micro-marché que moment de rassemblement de la communauté locale : des geeens! de la bière aussiii! et un marchand de frouits et léguuuumes!! C’est Bizance!

Avec un tel recul, la perception des choses changent vite. J’ai marché sur un clou qui a transpercé ma chaussure? Pas grave! Un peu d’huile essentielle de lavande et c’est reparti!

Nous en retiendrons 2 belles semaines d’immersion dans la culture uruguayenne, et un premier pas en commun dans la culture de la terre! Gracias Tierra Alegre y hasta luego!

3 réflexions sur “Vis ma vie de volontaire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s