30/07-05/08 – Volontariat à Sarang School, Kerala

C’est au pied d’un grand Banian que Sarang School s’est installée, il y a près de 40 ans. Gopal et sa femme, tout deux instituteurs de l’école publique indienne, ne se retrouvaient pas dans leur métier. Ils décidèrent donc de faire un retour pédagogique à la terre, en ouvrant une école, en contact avec la nature, et les bases de la vie. Des dizaines d’enfants éloignés du milieu scolaire y ont appris à nourrir un sol et à le cultiver (biologie et écologie), à construire une maison (géométrie et architecture), à cuisiner, à chanter et développer des talents artistiques…

Leçon de cerf volant !

Soutenu par l’état, le programme éducatif de Gopal évolue et s’adapte : cette année, il se prépare à accueillir une nouvelle promotion d’enfants, pour 1 an.

Lors de notre court passage de 5 jours, nous y rencontrerons sa famille (enfants et petits enfants), mais aussi 3 étudiants, qui ont commencé son programme il y a… 10 ans de cela!

N’ayant pas bien compris tous les prénoms, on utilisera des surnoms et des moyens mnémotechniques pour s’aider. Entre nous, Gautham, sera Gotham City…jusqu’au jour où il s’habillera avec un T-shirt Batman… Nous devrons leur partager la source de notre hilarité en le voyant.

Ne manquant pas d’humour et d’auto-dérision, ils nous expliqueront leur propres sujets de rire du jour : dans leur langue, le même verbe est utilisé pour « prendre une photo » et « imprimer une photo ». Comme ils projettent d’acheter une imprimante pour imprimer leurs photo, la Mamie se demandait donc sérieusement comment prendre des photo avec un imprimante…au milieu des enfants écroulés de rire, Gopal s’est mis à mimer la photographie à l’aide d’une énorme imprimante imaginaire! Sa femme restera digne jusqu’au bout. Avec papy Gopal nous apprendrons à utiliser correctement les outils de la ferme et les techniques pour ne pas trop se fatiguer.

Il nous expliquera ses motivations profondes, et la nécessité d’apprendre à être le plus autonome possible dans la vie. Sans oublier de travailler en bonne intelligence avec la nature pour pourvoir à nos besoins, sans pour autant impacter notre environnement. Alors que nous parlons de Permaculture, Gopal parle d’Agriculture Naturelle où l’énergie, la gestion de l’eau, le choix des aliments, tout est réfléchi en conscience. Face à ce Dumbledore à la peau mate, on écoute religieusement et on observe les yeux grands ouverts. (« Regarde, ici on cultive plus facilement les racines que les céréales. On doit donc apprendre à cultiver du manioc plutôt que du riz, et à changer notre bol alimentaire. »)

Sage vénérable, il ne se prend pas pour le gourou de référence! Il travaille à ce que chacun apprenne à son rythme, et à ce que le savoir se transmette entre apprenants. C’est ainsi que sa petite fille de 8 ans nous parlera de l’érosion de la couche arable des sols locaux, expliquant la présence de quartz blanc dans la terre. (Alors qu’elle n’a jamais mis un orteil dans une école « normale »). On sera amusé de l’entendre faire découvrir la notion de « moyen » à son petit frère (qui ne connaissait jusqu’alors que « petit » et « grand ») : « moyen, c’est comme toi : tu es plus petit que moi, mais tu es plus grand que notre petite soeur! »

Le savoir et l’apprentissage constant n’empêchent pas la bonne humeur et les sujets légers. En lisant Charlie et la chocolaterie avec cette incroyable petite fille, nous embarquerons dans un délire sur les Oompa loompa!

Avec les plus grands, nous parlerons de films indiens et de la série Vampire Diaries… C’est ainsi qu’au fin fond d’un petit village du Kerala, que Céline trouvera le moyen de leur spoiler la fin de la 7ème saison!! Les pauvres. Notre quotidien de volontaires : On commence à travailler vers 7h, avec la fraîcheur matinale qui nous met doucement en route. Pendant ce temps, la Mamie prépare le Kourouk (sorte de porridge au millet), que l’on boira chaque matin avec délectation! La mixture nous permet de tenir jusqu’au petit déjeuner qui arrive vers 10h. Pour la fin de la matinée, Gopal veille à ce que nous fassions des tâches relativement à l’ombre.

Avant d’aller déjeuner, on a le temps de se reposer pendant 2 bonnes heures. Quand on ne joue pas avec les enfants, on emploie utilement notre temps à regarder les bestioles du coin (singes, colonies de fourmis, scarabées à pois…) ou à dormir 🙂

Apres le déjeuner, on se repose encore, pour reprendre tranquillement le travail vers 15h. 17h sonne l’heure de la « douche » (on se lave au seau d’eau de pluie). Quand on a pas de lessive à faire, on se repose une nouvelle fois avant d’aller dîner (c’est lors de ces moments là qu’on a mangé le saucisson sec apporté par Céline! Un goût d’apéro si familier et si lointain en même temps!). Au cours de cette semaine, nos taches furent assez diverses, avec défrichage, protection de plantations, préparation de boules de boue -destinées à la réparation du four en terre de la cuisine-, mulching des buttes de légumes, désherbage des pieds de manioc… En prime, Pierre secondera Gopal dans la construction d’une structure en bambou pour ses haricots, et l’épandage de crottin de chèvres dans la plantation de gingembres. La classe quand même!

Notre petit « chez nous » est situé un peu en amont des habitations de la famille. Un cottage rien que pour nous…et des nates pour la nuit. Un nouvel apprentissage nous est réservé : apprendre à dormir à même le sol. Rien de tel après une bonne journée de labeur! Nos épaules et nos hanches en ont gardé la sensibilité quelques jours après notre départ…

Une experience de vie magnifique, au sein d’une famille humble et pourtant si riche! La question de l’autonomie alimentaire remise sur le tapis… Nos futures réflexions auront de quoi se nourrir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s