21/08-26/08 – En route vers l’Inde du Nord !

Dans notre optique de « slow travel », on traversera l’Inde de Chennai à Delhi, en train. Les 35h de voyage ne nous impressionnent guère (après tout, ce n’est que 2 nuits et une journée!).

Pierre a vite fait de se faire des copains de voyage, et de discuter la moitié de la première nuit avec les hommes de notre « compartiment ».

Ensuite, entre lecture, écriture et observation de la « faune environnante » nous étions bien occupés. Les vendeurs de thé, biriani, biscuits, en tous genres traversent régulièrement notre wagon, tel un balais bien orchestré. Certains n’hésiteront pas à réveiller Pierre pour savoir s’il avait soif… (bah oui! J’étais justement entrain de me faire la reflexion en dormant!). Le train, c’est comme à la maison : les gamins pleurent, jouent…les adultes mangent, dorment, prient, font leur petit business en vendant des bricoles…ça grouille de partout! On observe autant qu’on est dévisagés (les seuls blancs du train, tu parles qu’on passait pas vraiment inaperçus! ).

Mais ce n’était qu’un aperçu de ce qui nous attend à Dehli!

New Delhi, avec ses grandes avenues, son métro moderne, son palais présidentiel, son « arc de triomphe » surplombant la tombe d’un soldat inconnu (dont la flamme est gardée par l’armée)… l’occident y est assez present. Même si dans les quartiers, les stands de « produits touristiques » s’emmêlent aux stands de marché, et aux petits bouiboui.

On considère Delhi comme une étape obligée, un sas pour le grand nord de l’Inde. On ne déborde pas d’envie de visiter cette méga-capitale. On se rendra tout de même dans Old Delhi, histoire de contrebalancer sa jeune soeur. Et effectivement, la vieille ville est plus représentative de l’Inde : des petites rues étriquées, des meites de chiens, des vaches et des chèvres partout,…on entrait dans certains quartiers, comme on entre dans un labyrinthe : on ne sait pas combien de temps on va y passer, ni par où on va réussir à en sortir! Mais on a réussi à trouver notre route jusqu’au Humayun’s Tomb,

On a également visité le temple jaïn Digambara, qui nous a permis de découvrir cette religion surprenante. Son hôpital des oiseaux, nous prouvera que le moindre pigeon égratigné mérite médecine en ce lieu (tant qu’il est végétarien!) : toute la vie est respectée.

On passera aussi par le temple hindou Gauri Shankar dont la fanfare exubérante nous retiendra quelques instants de plus.

L’imposante « mosquée du vendredi » Jama Masjid autorise les touristes à entrer -gratuitement- en dehors des horaires de culte. Enfin… si tu as un téléphone portable et/ou des chaussures (ce qui représente environ 99,9% des visiteurs…) c’est payant (malins!). On placera donc nos pompes dans un sac, et nous nous relaierons pour garder nos mobiles à l’entrée.

Pour pouvoir entrer, les femmes blanches se voient remettent une longue et large tunique à enfiler au dessus des habits (genre grande cap de coiffeur à fleurs) et de quoi se couvrir la tête. Ma-gni-fique! Les pratiquants se marent face à ce spectacle déguisé. A l’intérieur, on déambule pieds nus sur la pierre chauffée au soleil, et on admire la taille de l’édifice (potentiel de 25 mille fidèles d’un coup!), la vue sur la ville qui l’entoure…

La tournée des lieux de culte prend fin. On décide de longer un peu le fort rouge, mais de ne pas y entrer (On veut bien payer des droits d’entrée plus élevés que pour les locaux, mais cette année, les prix pour les occidentaux ont littéralement doublé!).

A bientôt Delhi, à la prochaine escale!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s